comment faire des boutures et les entretenir

comment faire des boutures et les entretenir

Retour Contactez-nous

cliquez sur les images pour les agrandir

substrat de bouturage la fare les oliviers
substrat de bouturage la fare les oliviers
substrat de bouturage la fare les oliviers

 

 comment faire des boutures et les entretenir

 

  • Matériel conseillé :

 

    • Hormone de bouturage (gel ou poudre)

    • Cube de coco, de laine de roche, de matière organique

    • Mini-serre de propagation (simple ou chauffée)

    • Scalpel

    • Ciseaux

    • Vaporisateur

    • Correcteur de Ph (Ph -)

    • Ph test (colorimétrique ou électronique)

    • stimulateur racinaire

 

  • Conseils importants :

 

    • Il est important de maintenir une température relativement élevée, entre 20 et 24°C, et d'éviter les écarts de température jour/nuit. Il est possible de faire enraciner des boutures à partir de 18°C mais le temps d'enracinement sera fortement prolongé.

    • Il est également souhaitable de maintenir une Hydrométrie élevée dans le milieux de propagation, autour de 80% d'humidité (c'est pourquoi il est conseillé d'utiliser une serre et un vaporisateur).

    • Le Ph (c'est-à-dire l'acidité du substrat) constitue lui aussi un facteur clef de réussite, en effet les boutures nécessitent une acidité comprise entre 5,5 et 6,00. Or, l'eau du robinet et certains substrats non corrigés (tels que la laine de roche) ont un Ph largement supérieur à 6,00 c'est pourquoi il est fortement recommandé de s'équiper d'un testeur Ph et d'une solution de correction de type Ph-, afin d'obtenir un résultat optimal.

       

    • Comment prélever vos boutures ?

    • La bouture doit contenir au moins deux nœuds, des feuilles et de la tige. Elle doit être assez développée tout en ayant une tige tendre (pas de tige dure de type écorce ou bois), environ 8 à 15 cm de hauteur et minimum 2 mm de diamètre a la base.

    • Pour prélever une bouture utilisez une lame stérile et très tranchante (de type scalpel), afin d'effectuer une coupe nette et propre, et de ne pas contaminer la plante avec des bactéries externes.

    • La coupe doit se faire en biseau de 45° environ, 1,5 cm maximum en dessous d'un départ de nœud.

    • Sectionnez ensuite les premiers départ de nœuds afin qu'ils soient introduits dans le substrat, ainsi qu'un bon tiers du feuillage restant (extrémité des feuilles), pour limiter la transpiration et le risque de dessèchement des jeunes plants.

       

    • Si vous utilisez de l'hormone en poudre :

       

    • Plongez les tiges dans un verre d'eau dont vous aurez préalablement corrigé le Ph ( testeur PH et correcteur).

    • Déposez un peu d'hormone sur une feuille ou une assiette propre, trempez y la tige à bouturer en prenant soin de recouvrir les premiers nœuds sectionnés (voir précédemment), puis secouez légèrement afin de faire tomber l'excédant de poudre.

    • Introduire délicatement la tige dans le substrat de bouturage (coco, cubes...), en prenant soin de ne pas introduire la tige à plus des 2/3 de la profondeur du substrat.

      Le substrat recevant la bouture doit avoir été préalablement humidifié avec de l'eau au PH corrigé (si celui-ci ne l'est pas déjà). Pour cela, faites trempez votre substrat dans de l'eau (si possible légèrement tiède), au PH compris entre 5,5 et 6,00.

    • Rabattre délicatement le substrat contre les parois de la tige.

    • Si vous utilisez de l'hormone en gel :

    • Le substrat recevant la bouture doit avoir été préalablement humidifié avec de l'eau au PH corrigé (voir précédemment), si celui-ci ne l'est pas déjà.

    • Remplissez l'orifice du substrat d'hormone en gel, puis introduire délicatement la tige dans l'orifice en prenant soin de recouvrir au-moins le premier départ de nœud, et de ne pas dépasser les 2/3 de la profondeur du substrat.

    • Rabattre délicatement le substrat contre les parois de la tige.

    • Vous pouvez si nécessaire rajouter de l'hormone en gel au cours des 2 à 3 premiers jours.

    • Entretien et enracinement.

    •  

    • Les boutures ont besoin de lumière pour se développer, cependant elles sont fragiles et ne nécessitent pas une forte intensité lumineuse lors de l'enracinement. Un néon ou une ampoule de type CFL suffira, l'idéal étant d'apporter un spectre dit « violet »(9000/9500°K, ou un néon bleu et un rouge). Vous pouvez également entreposer vos boutures dans une pièce lumineuse ou sous votre système d'éclairage habituel (en prenant garde de ne pas les installer trop près de la source lumineuse 80cm minimum).

    • Comme indiqué précédemment il est primordial de maintenir une hydrométrie élevée dans le milieu de culture (environ 80%).

    • Le substrat doit lui aussi rester en permanence humide, il ne faut cependant pas l'imbiber avec excès, afin der ne pas « rincer » l'hormone présente sur la tige (le substrat doit être humide mais il ne doit pas goutter). Il est conseillé d'arroser vos boutures à l'aide d'une seringue, afin d'éviter les excès.

    • Vous pouvez ajouter à votre eau d'arrosage ( au PH préalablement modifié) un stimulateur racinaire, mais ce n'est pas obligatoire. En revanche, il n'est pas nécessaire d'ajouter d'engrais (en l'absence de système racinaire la plante ne peut absorber les nutriments présents).

    • A partir du cinquième jour, vous pouvez soulever délicatement le substrat de son pot pour vérifier si vous voyez apparaître les premières racines. Dès leur apparition, vous pouvez rempoter vos boutures dans le substrat de votre choix, augmenter l'intensité lumineuse, et commencer l'apport de fertilisants si vous utilisez un substrat non enrichit.